Page en cours de chargement

  
    
     
OPER-SEXIS
69/1
Acte 6 : La Caresse

69/1
Peinture
Technique mixte sur bois
80 x 60
1998

Viens dans cette chambre,
nous y regarderons le ciel, allongés,
pour voir si demain il pleuvra
sur notre maison au toit pointu.
L’or autour.
Viens dans cette chambre, allongée,
regarder si le ciel oppressé
est d’avenir opaque et incertain.
prenons nos mains serrées
et voyons que ce ciel
n’est qu’un miroir reflétant l’éternité de nos corps.
L’univers serein pour toujours est juste de l’autre côté.
Avant tu m’auras laissé lécher tes reins,
tes seins, tes grains de peau douce et odorante.
Toi, tu ne regardes ni ciel, ni miroir,
mais attends dans l’instant, allongée,
yeux clos et lèvres ouvertes,
que vienne la chair excitée et dure de ma bite,
dure de désir, dure d’émotion, s’enfoncer,
et frénétique, aller et venir dans ta bouche qui s’est fermée,
suceuse et aspirante, pointe de langue léchante.
Quand du rythme, je giclerai entre tes lèvres
en laissant quelques gouttes au bord de tes yeux.
une moiteur, une douceur se posent.
Puis les petits râles,
quand ma langue se file entre tes cuisses,
aspire, lèche et suce longtemps,
frémissante sur ton clitoris,
frémissant en attente du long cri suffocant
que je fais durer en insistant,
te maintenant prisonnière, étau de mes jambes,
de mon torse, de mes bras, de mes dents...
Seul le bout de ma langue doucement s’agitant,v jusqu’à ton hurlement de jouissance exaspérée
qui projette nerveusement dans l’espace, ton corps.
Puis s’estompe, vers le silence ces râles de gorge.
Se réinstallent la douceur, torpeur, moiteur
qui nous rendent sourds au mouvement des formes.
Des courbes incolores de cristal, de blanc, de noir et d’or
qui montent comme les frissons des mirages
du fond de notre petite maison au toit pointu...
Et nous restons encore un peu
dans l’excitante pensée
qu’ensemble nos corps
se sont donnés jouissance.


^ haut page ^

Pierre Shasmoukine - Gorodka - 24200 Sarlat
Tél : 05 53 31 02 00 - E-mail : info@gorodka.com
contact site Plan du site